Chair de Poule, épisode 1 : Eliott Lapôtre.

Le backflip de l'angoisse.

Chair de Poule, si vous avez été un ado de la génération Y, c’est une série de bouquins d’horreur pour gamins. On adore, on frissonne, on se fait peur… C’est un peu le concept de notre chronique.

Chaque semaine, un athlète Racer vous raconte la fois où il a eu le plus peur de sa vie en pratiquant son sport !
Nous commençons aujourd’hui, avec Eliott Lapotre. Jeune cycliste de 27 ans, notre ami Vosgien pratique le vélo de freeride. S’il a un style que peux égalent, il a en revanche lui aussi eu quelques frissons dans sa carrière. Et voici celui qui l’a le plus marqué.

Alors, c’était il y a quelques années. Dans le sud de la France d’ailleurs (ndrl : nous sommes basés à Salon de Provence). Il faut savoir que le backflip c’est ma pire hantise. Mais là bon, il y avait un bac à mousse et puis une bosse. Alors j’ai pu en faire un dans le bac à mousse et après j’avais très très peur. Mais je me suis dit que ce serait bien que je le fasse en vrai.
Mes potes m’ont bien motivé, et du coup j’ai fait le fameux backflip. Et j’en ai replaqué… deux je crois.

Le lendemain, on a été rouler autre part, et deux jours plus tard nous sommes revenus sur le même spot, et je me suis dit qu’il fallait absolument que je refasse !

Sauf que ce jour là j’étais un peu fatigué, et c’était mon dernier jour avant de rentrer dans les Vosges. Donc je n'avais pas vraiment le choix.
J’ai vraiment mis du temps à me relancer. Presque plus que la première fois. Et au premier essai, j’ai à moitié replaqué sur la tête. Et là ça m’a fait très peur !

Parce que j’ai atterri en bas de la récep’, sur la tête, et mon vélo était resté coincé en haut du kick. Et c’était quand même une belle bosse.

Alors j’ai pris le taureau par les cornes, et j’ai retenté.

Et là, j’ai atterri sur le dos, car j’avais trop tourné. Et j’en ai replaqué quand même quelques-uns après toutes ces chutes. Mais je me suis quand même vraiment fait très peur. Parce que c’est un truc que je déteste faire, et en plus je n’aime vraiment pas tomber. Et je me suis littéralement éclaté la gueule plein de fois dans tous les sens. Et depuis, je n’ai jamais refait de backflips.