Prêt ? Partez !

Épisode 3 : L'alpinisme

Prêt ? Partez ! c’est notre chronique conseil pour bien préparer son équipement pour la reprise.

Depuis début mai, vous retrouvez dans chaque épisode un membre de l'équipe Racer vous prodiguer quelques conseils pour préparer au mieux votre reprise sportive ! La semaine dernière on vous a fourni un check up pour être prêt pour vos premières sorties à cheval. Pour ce dernier épisode notre responsable des marchés Asie-pacifique qui est aussi guide de haute montagne depuis plus de 20 ans, vous explique comment préparer sa prochaine course en montagne.

On entend de nouveau l’appel de la montagne ! 

Bientôt, c’est le début de la saison d’été en alpinisme.

En priorité, 

Faire une recherche d’informations sur les conditions en montagnes, les accès et les nouvelles règlementations en vigueur dans le massif de montagne choisi.

Bien vérifier les prévisions météorologiques et choisir la meilleur fenêtre météo pour aller en montagne.

Attention : la forte baisse du traffic aérien peut sérieusement diminuer la précision du bulletin météo.

Bien choisir son itinéraire et sa course en montagne en fonction de ses capacités techniques et de son expérience. Parcourir les topos et les sites web spécialisés. Toujours avoir un plan B ou C…L’alpinisme nécessite une adaptation constante. Ne surtout pas hésiter à changer d’itinéraire si les conditions ne sont pas bonnes.

Choisir un compagnon de cordée expérimenté ou prendre un guide ou s’inscrire à des stages de formation en montagne.

Bien se préparer physiquement et aussi mentalement.

Réviser vos connaissances en orientation, rester sur le bon itinéraire est crucial pour la sécurité de la cordée et des autres cordées présentes sur la même voie. Une carte, une boussole et un altimètre peuvent s’avérer très utile si le GPS et les applications du téléphone portable ne fonctionnent pas.

Quel matériel met un guide dans son sac à dos pour une course d’alpinisme classique ?

Corde, baudrier, casque, piolet, crampons, divers mousquetons, sangles, quelques dégaines, broches à glace, un jeu de coinceurs « optionnel », un kit de secours en crevasse et peut être des ancres à neige si vous devez passer dans des pentes de neige raides.

Si les pointes de vos crampons sont émoussées, aiguisez les ! Pareil pour les lames de piolets et broches à glace.

Un bon sac à dos d’alpinisme doit bien s’ajuster sur votre dos sans entraver les mouvements des bras, entre 35 et 50 litres, cela dépend de votre choix de course et du temps que vous allez passer en montagne.

Vêtements 

Vérifier l’état de vos chaussures de montagne, semelles, laçage etc…bien aérer les semelles internes.

S’habiller avec le système habituel de superposition des couches, avec une bonne protection contre le froid, le vent et les intempéries. Une bonne paire de gant, des chaussettes confortables et bien sur, un bonnet et une casquette.

Conseil : Il est facile de perdre un gant accidentellement en montagne, prévoir une seconde paire de gants n’est pas un luxe, vos mains sont précieuses, protégez les !

Conseil : même si le bulletin météo n’annonce pas de froid, je prends toujours une veste ou un gilet en duvet dans le fond du sac. Ça peut rendre le bivouac imprévu beaucoup plus agréable.

Autres accessoires : Lunettes de soleil, crème solaire, pochette étanche pour vos papiers, carte bancaire et téléphone portable.

Ne pas oublier le kit de premier secours !

Avec la situation actuelle, il y aura certainement beaucoup de nouvelles réglementations et restrictions pour les nuitées en refuge, il faudra peut-être envisager le bivouac. Tente, sac de couchage, matelas de sol, réchaud et une cuisine de base, nourriture adéquate, barres de céréales, power gel et d’autres encas en fonction de vos goûts et habitudes.

Conseil : les fruits secs et les noix, c’est excellent !

Conseil : les bâtons télescopiques permettent de sauvegarder vos genoux dans la descente.

En tant que guide, j’emporte toujours une radio officielle pour pouvoir rapidement déclencher les secours en cas d’accident.

Conseil : n’hésitez pas à parler au guides et grimpeurs locaux, ils connaissent bien les conditions et les voies classiques de leur massif.

Conseil : À cause de cette crise sanitaire et de la distanciation physique, masque et gel antibactérien seront d’usage pour ceux qui prendront les téléphériques. Mais c’est toujours mieux en de pareils circonstances de privilégier les approches pédestres et de choisir des courses plus sauvages pour éviter la foule.

Conseil : le bivouac va peut-être devenir la nouvelle tendance de cet été dans les Alpes !

La recherche de solitude perdue dans les montagnes permettra peut-être de redécouvrir des itinéraires et sommets délaissés.

Soyez encore plus prudent en montagne et n’hésitez pas à re-consulter les conditions en montagne et météo jusqu’à la dernière minute.

La sécurité en montagne reste sous votre propre responsabilité, aucun article ne peut remplacer la pratique et l’expérience.

Bonnes ascensions en montagne !

Crédits photos : Olivier Balma